Une joyeuse troupe dans les Anapurnas

Me revoilà de retour sur les sentiers de trek avec une joyeuse troupe de trekkeurs venus découvrir le Népal, la région des Anapurnas et plus précisément le sanctuaire de l’Anapurna: Martine, Virginie, Hélène, Claudine, Guylène, Kate, Delphine, Isabelle et Cyril, Alfonso, Frédéric et Fabien…  

Pour accompagner cette troupe, l’équipe népalaise composée de Kamal, notre aide guide, Diva, notre cuisinier, Sagar, Gopal, Sahila, Dipak, Gumané et Dinesh, nos porteurs et Dipak, votre guide. Et voici notre aventure jour par jour…

 J1 : nous sommes partis de KTM vers 7h en bus privé en direction Phedi situé près de Pokhara. Il faut en général 6h de route pour faire les 235 km qui relient KTM à Phedi. Les bus ne roulent pas vite ici au Népal, c’est un autre monde et les routes, les véhicules ne sont pas comme en France… Notre chauffeur est très prudent sur la route et conduit doucement. Vers midi, nous arrivons à Mugling, petite ville qui est très fréquenté car c’est une ville située au carrefour de la route qui va vers Pokhara et de la route vers le Terai. Il y beaucoup de resto car c’est l’étape « miam miam » pour ceux qui font la route. Nous prenons le lunch à Mugling, au Prem Restaurant, un resto local. Notre cuisinier Diva demande à ce que les plats ne soient pas trop épicés pour notre groupe. Au menu, pâtes sautées avec du poulet. Après avoir rempli nos estomacs, nous repartons et arrivons vers 15h à Phedi. Là nous commençons la marche jusque Damphus. Les escaliers nous échauffent tout de suite les jambes, ensuite nous passons par de nombreuses rizières où le riz est presque prêt à être récolté mais malheureusement d’après les paysanas, la récolte ne sera pas si bonne à cause de la grêle tombée quelques jours avant. Vers 17h, nous arrivons au lodge à Damphus, village typique avec différentes ethnies comme les Gurung, Bahun, etc. Une belle vue sur l’Annapurna s’offre à nous, l’ Annpurna montagne sacrée qu’on appelle aussi la montagne déesse des récoltes… j’aime beaucoup cette montagne, je la trouve toujours aussi belle, elle est comme une jolie femme qui reste toujours belle même si le temps passe… 

Le soir, c’est la soirée de présentation de l’équipe, nous nous présentons tour à tour et puis bien sûr, nous dansons, chantons pour entamer le trek avec beaucoup de joie… Je propose à ceux qui le souhaitent, de se lever tôt le lendemain pour voir le lever du soleil…

 

 

p1130535.jpg 

 J2, lever vers 05h45 du matin pour ceux qui souhaitent voir le lever du soleil…mais pas de chance, la vue n’était pas si dégagée… Après le petit déjeuner, nous commençons à marcher en montant doucement jusque Potana. Dans la fôret, nous avons vu beaucoup d’orchidées mais elles n’étaient pas en fleurs… Nous montons vers le col de Deurali situé à 2200m. Parfois nous pouvions apercevoir les montagnes comme le Machhaphuchhare (montagne en queue de poisson) et bien l’Annapurna sud dans les nuages. Après le col, nous sommes descendus et avons pris le déjeuner à Tolkha au Namaste Guest House. Nous avons continué notre chemin en descendant tranquillement vers Landruk à 1650m. Landruk est un beau village avec des maisons typiques. Fred et Alfonso ainsi que quelques autres amis étaient très heureux d’y trouver de la bière… Nous avons logé à Laliguras Guest House et nous avons chanté. 

J3, nous sommes descendus vers la rivière Modhi khola, aujourd’hui nous passerons plusieurs ponts suspendus dont le New Bridge le pont très long qui passe au dessus de la Modi Khola, le passage du pont a donné quelques vertiges à plusieurs d’entre nous mais s’est bien passé finallement. Après ce pont, nous avons continué avec des montées et descentes. Vers 11 h nous sommes arrivés à Jhinu dada où nous avons mangé. Après le déjeuner, une grande partie de nos amis trekkeurs et Diva notre cuisinier sont descendus pour prendre le bain dans la source d’eau chaude à Jhinu Hot Spring. C’est un endroit idéal pour se relaxer et il y a même un centre de massage! Les autres amis sont montés tranquillement vers Chomrung. Il a plu un peu mais c’était une petite pluie qui n’était pas gênante.  Nous sommes arrivés vers 16h au lodge, les femmes sont parties faire les boutiques pendant que les hommes jouent aux cartes !  Certaines coutumes sont partout pareilles (hihi).

 

 p1130743.jpg 

J4, ce matin il fait beau et nous voyons le Machhaphuchhare, l’ Anapurna III, l’Himchuli et l’ Anapurna sud qui nous saluent.  Chomrong gaon dort dans ses bras, le soleil arrive et fait briller les montagnes comme des bijoux dorés, nos amis sortent leur appareil photo… presqu’aussi vite les japonais(hihi)…. Après nous descendons vers Chomrong khola et montons doucement par les escaliers. Je taquine mes amis en leur disant que pour aimer le Népal il faut aimer les escaliers,  monter et puis descendre…et puis remonter pour savoir qu’on va redescendre…après remonter et de nouveau redescendre… heureusement, les belles montagnes et les beaux paysages sont là pour nous encourager et nous donner l’envie de monter toujours plus…ils nous font oublier la difficulté du terrain.  Nous voyons les immenses rhododendrons dans la forêt… Les montagnes du Népal sont grandes, les rhododendrons sont géants…mais pourquoi les népalais sont petits :-)  ? Nous mangeons au guest house à Bambou. Après le déjeuner, nous continuons dans la forêt en espérant voir des singes mais arrivés à l’étape à Dhoban, nous n’avions toujours pas vu de singes… Nuit à Dhoban. 

J5, nous partons vers 8h15 mais ce matin le soleil se cache et il fait plus froid. La vallée devient plus étroite.  Aujourd’hui nous allons au Machhaphuchhare Base Camp, montagne qui a été interdite de grimper pendant de nombreuses années parce que c’est une montagne sacrée, celle de Shiva et parce qu’elle est très difficile à monter. Vers 10h nous arrivons à Himalayan hotel et le soleil commence à se montrer, il nous réchauffe bien agréablement. Nous voyons toujours le Machhaphuchhare qui nous domine. Vers 11h30, nous arrivons à Deurali où nous mangeons. Nous avons encore environ 2h30 de marche, mais les nuages arrivent et nous coupent la vue. Malgré cela, j’ai bon espoir qu’il fasse beau le lendemain matin. Diva est venu à notre rencontre sur le chemin pour nous servir du thé. Il était parti devant ce matin de Dhoban pour aller réserver le lodge au MBC pour être sûr d’avoir de la place.  En haute saison, les lodges sont souvent plein et il n’y a pas d’autre moyen de réserver le lodge qu’en arrivant les premiers.  Il a fait 1h de marche depuis le MBC pour venir nous servir du thé dans les grands thermos.  Cela a donné du courage à nos amis pour atteindre le MBC. C’était une journée plus difficile que les autres car nous avons fait environ 1300m de dénivelé positif. 

J6, je me suis réveillé à 5h du matin pour regarder le ciel. Il était pur et étoilé, donc beau temps avec belle vue. Vers 7h30 du matin, nous avons commencé à monter, le temps est magnifique, nous sommes entourés par les montages…Quel bonheur d’être là à cet instant, c’est un endroit grandiose et magique.. le paradis sur la terre ;-)? Vers 10h, nous atteignons le lodge à l’Annapurna Base Camp, nous sommes ici aux pieds de l’Annapuna, de l’Himchuli et d’autres grandes montagnes, nos amis sont heureux d’être arrivés là à 4130m. Dans l’après-midi, certains sont même montés jusqu’à 4400m.  J’avoue que moi aussi c’était un grand bonheur et je me sentais très heureux d’être là.  Cet été j’ai eu des soucis de santé, j’ai dû être patient et attendre avant de pouvoir refaire des treks et de monter à 4000m…et finalement, j’ai pu le faire et me sens en pleine forme comme avant. 

 

 

 p1130897.jpg

 p1130939.jpg 

J7, je me suis levé tôt comme chaque jour et j’ai vu le brouillard, j’ai attendu pour faire réveiller notre groupe. Vers 6h le brouillard a commencé à se lever et notre aide guide Kamal a réveillé doucement nos amis. Il y a eu un beau lever de soleil, les montages sont devenues dorées.  C’est l’anniversaire d’Alfonso aujourd’hui. Après avoir pris le petit déjeuner, nous sommes descendus tranquillement et avons repris le même chemin vers Chomrong. Malheureusement, après être passé le MBC, je rencontre Boudhi, un ami de notre porteur Dinesh, qui montait avec un autre groupe.  Boudhi me dit que la femme de Dinesh était décédée hier dans un accident. Apprenant cette terrible et difficile nouvelle, je suis allé à la rencontre de Dinesh parti le matin avec les autres porteurs. Quand je l’ai retrouvé, il avait déjà appris la nouvelle. Il a commencé à pleurer et était très ému, c’était un moment très difficile.  Nous avons tous compati à son chagrin, le décès accidentel de sa femme était une terrible nouvelle. Toute l’équipe, porteurs comme trekkeurs étaient désolés et tristes de cette nouvelle. Après le déjeuner à Deurali, j’ai envoyé un de nos porteurs pour accompagner Dinesh afin qu’il redescende rapidement pour retrouver la route et après rejoindre son village. Il fallait 10h de marche pour rejoindre la route à Nayapul. Dinesh a été très courageux en de telles circonstances.  Je le connais depuis un certain temps car il a souvent fait des treks avec moi.  C’est le plus âgé de nos porteurs, il a beaucoup de courage et est très efficace,  il a 3 enfants. Perdre sa femme est une terrible épreuve pour lui et ses enfants. Avec toute l’équipe nous pensons fort à lui et à sa famille. Nos amis trekkeurs ont souhaité faire un geste pour lui et sa famille et ils ont rassemblé une enveloppe l’aider financièrement en ces moments difficiles.  Malgré cette difficile nouvelle, il fallait continuer notre chemin, c’est pourquoi nous avons repris la route avec beaucoup de pensées et de compassion pour Dinesh et sa famille.  Après être passé par Himalaya Hotel, nous avons continué à descendre et cette fois nous avons pu voir des singes. Nous avons logé à Bambou au Bambou Guest House au milieu de la forêt. Ce soir, à l’occasion de l’anniversaire d’Alfonso,  nous avons mangé du gâteau, chanté et dansé. 

J8, nous avons fait grasse matinée pour récupérer de la journée précédente. Tout le monde a bien dormi et nous avons eu plus chaud qu’ABC. Vers 9h le temps a changé, il ne faisait pas très beau et il y avait une petite pluie.  Ensuite le soleil s’est montré mais les nuages sont restés toujours présents. Nous avons mangé à Sinuwa et avons marché encore environ 1h30 pour arriver à Chomrong vers 15h où nous avons passé la nuit. 

J9, c’est l’anniversaire de Claudine aujourd’hui ! Nous partons vers 8h de Chomrung et nous descendons vers Kimrong Khola.  Nous retrouvons les rizières et remontons  par la forêt vers un col, Kimrong Dada.  Après avoir mangé, nous avons repris la marche et il a plu pendant environ 30 min.  La pluie est une bonne chose pour les cultures de blé que les paysans viennent de planter.  Avant d’arriver à Gandruk nous avons visité un petit village typique à Gandruk dada gaon où il y a un musé avec objets traditionnels. Enfin, vers 16 h nous sommes arrivés au lodge Milan Hotel où on nous a préparé du dal bhat pour tout le monde.  Tout le monde a mangé avec la main droite, à la népalaise !  Et pour finir en beauté, un gâteau d’anniversaire pour Claudine !  Ce soir, c’est la dernière soirée du trek et la fête est au rendez-vous.  Dégustation d’alcool de riz et de millet pour nos amis trekkeurs et nos porteurs.  La fête accompagnée de danses et de chants se prolonge jusque 22h et certains d’entre nous étaient très très joyeux.  Cette soiréé avec les chansons Resam firiri, Sahiliko batima, Jhimjhim sanu…restera toujours dans nos souvenirs. J10, c’est une « journée dans les poches » comme nous disons ici !  C’est une expression népalaise qui veut dire une journée facile ou comme on dit chez vous « cool raoul tranquil mimille », nous descendons jusque Birethati où nous prenons le déjeuner et ensuite, le bus pour KTM.  Le trek est fini et bien réussi.  Je suis très content.  Nous avons partagé beaucoup de moments de joie et d’amitié. Nous pensons également fort à Dinesh. 

Merci à vous mes amis trekkeurs d’être venu de loin pour découvrir le Népal et avoir passé ces bons moments avec nous.

 

 

 p1140114.jpgp1140111.jpg

 

 

 

2 Réponses à “Une joyeuse troupe dans les Anapurnas”


  • Namaste Dipak,
    Une fois encore, ton récit est captivant… J’y ai bien senti ta joie intérieure de revenir en haute altitude sans vrai problème
    J’y sens aussi combien ton attitude incline les gens au meilleur d’eux même notamment lorsque vous apprenez le décès de la femme d’un porteur que tu connais et que les marcheurs deviennent sensibles a cette détresse pour toute une famille…
    Bravo Dipak, comme souvent, tu forces notre amitié et notre estime !
    Georges

  • Namaste Dipak,
    Une fois encore, ton récit est captivant… J’y ai bien senti ta joie intérieure de revenir en haute altitude sans vrai problème
    J’y sens aussi combien ton attitude incline les gens au meilleur d’eux même notamment lorsque vous apprenez le décès de la femme d’un porteur que tu connais et que les marcheurs deviennent sensibles a cette détresse pour toute une famille…
    Bravo Dipak, comme souvent, tu forces notre amitié et notre estime !

Laisser un Commentaire




maple syrup, bears and land... |
Meli et Melo au Japon |
Un été au Portugal... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nouvelle-Zélande 2011
| Notre voyage en Thailande
| Rom et Chipo chez les grizzlis