• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Archive mensuelle de septembre 2011

Festival Indra Jatra…fête du dieu de la pluie et fin de la mousson

C’est encore la fête chez nous  Cool

Après la fête des femmes, le festival Teej, c’est le tour du dieu Indra qui est célébré !

A Kathmandu, les festivités commencent pour célébrer Indra Jatra (Jatra= festival/fête en népalais). C’est une des principales fêtes de la communauté Newar de Kathmandu qui remonte à l’époque des Malla, royaume prospère de Kathmandu.

Comme beaucoup de fêtes au Népal, hindous et bouddhistes se réunissent pour fêter ensemble Indra Jatra, la fête du dieu Indra, dieu de la pluie et roi du ciel, marquant la fin de la mousson.

Indra Jatra est une fête qui célèbre également Kumari Jatra (fête de la Kumari, déesse vivante du Népal) et Bhairav Jatra (fête de Bhairav, dieu qui chasse le mal).

La légende raconte qu’Indra, dieu de la pluie et roi du ciel, était descendu sur terre sous forme humaine pour venir cueillir une fleur, la fleur Parijat, pour sa maman Dagini. Le peuple l’attrapa lorsqu’il était occupé à cueillir la fleur en le prenant pour un voleur. Ils l’attachèrent avec des cordes sans savoir qu’il était un dieu. Quand sa maman Dagini s’inquiétait de ne pas le voir revenir, elle alla sur terre et demanda à libérer Indra en promettant au peuple de répandre de la rosée sur leurs cultures et d’emmener avec elle, les gens décédés durant l’année écoulée au ciel. Le peuple (cultivateurs) étaient très contents de cette promesse et libérèrent Indra sur ces bonnes nouvelles. Depuis lors, on fête Indra Jatra.

Le premier jour, un arbre est coupé dans la forêt de Nalla, béni et placé sous forme de pilier (Linga) avec un drapeau très important qui porte bonheur et qui est mis au-dessus en face du Palais Hanuman Dhoka à Katmandu, l’ancien palais royal Malla. Ce drapeau est très important et est gardé sous surveillance toute l’année dans le palais. Selon la croyance, Indra avait reçu ce drapeau de Vishnu pour le protéger. La mise en place du pilier marque le début des festivités , des rituels et de nombreuses danses avec des masques et costumes traditionnels sont effectués. Les instances officielles sont aussi présentes.

 lingaindrajatra.jpg

Installation du linga avec le drapeau

C’est aussi le premier jour que les Newars célèbrent la mémoire pour les membres qui sont décédés dans l’année écoulée en plaçant des petites lumières le long des rues dans les parties de la vieille ville pour que Dagini les emmènent avec eux au ciel retrouver leurs ancêtres.

C’est un festival qui dure 8 jours et où il y a chaque jour beaucoup de danses et des chants sur les places importantes de la veille ville à Katmandu ainsi que des rituels.

imagescaf5kg84.jpg

Le troisième jour est un jour important : c’est le jour de la sortie de la déesse vivante Kumari qui va conduire une procession à travers les rues de Katmandu pendant plusieurs jours pour remercier le dieu Indra de la pluie.

Elle apparaît en public en marchant sur un tapis pour ne pas toucher le sol car c’est une déesse et elle est mise dans son char de parade.

Qui est la Kumari ? Kumari, ça veut dire vierge en népalais. La Kumari du Népal est considérée comme l’incarnation de la déesse Taleju, femme de Shiva, ou Vajra Devi chez les bouddhistes, déesse gardienne du Népal, de la pureté, de l’art et de l’administration. C’est donc une déesse vivante adorée par le peuple.C’est en fait une petite fille qui a été choisie selon des critères particuliers tres precis lors de la tombée de sa première dent de lait (vers 3 ou 4 ans). Elle est vénérée comme une déesse jusqu’à l’âge de sa puberté où elle redevient humaine. A ce moment là une autre Kumari est choisie et l’ancienne Kumari peut reprendre une vie normale. C’est le gouvernement népalais qui s’occupe des besoins de la Kumari, de sa suite et de sa famille.

La déesse vivante Kumari est le symbole de l’harmonie religieuse au Népal. Elle est elle-même du clan des Shakya des bouddhistes Newar. Ils sont responsables de prendre soin de la déesse vivante Kumari et un prêtre hindou effectue quotidiennement des offres à la déesse vivante Kumari. Cela a harmonisé hindouisme et le bouddhisme au Népal.

Dans le passé, le roi du Népal rendait hommage à la Kumari le premier jour pour avoir sa bénédiction afin de bien diriger le pays, mais maintenant c’est le president qui fait l’hommage vu que le Népal n’est plus une monarchie.

kumari.jpg

La Kumari

Il y a beaucoup de monde venu voir la Kumari qui va être dans un cortège de 3 chars qui débute à Basantpur Square, tout près de la maison de la Kumari et qui défilera pendant plusieurs jours dans Katmandu. Il y a un char pour la Kumari, un char pour Ganesha (dieu à tête d’éléphant, fils de Parvati) et un char pour Bhairav (autre forme de Shiva, chasse le mal).

 

ganesh.jpg

Ganesh

Si vous êtes à Katmandu lors de Indra Jatra, vous verrez beaucoup de spectacles de danses traditionnelles avec les masques et costumes, ainsi que le défilé des chars de la déesse Kumari, de Ganesh et de Bhairav dans les vieux quartiers de Katmandu. C’est une expérience inoubliable d’assister à Indra Jatra. La fin du festival se termine lorsqu’on abaisse le Linga (pilier) le dernier jour.

Après Indra Jatra, d’autres festivals vont arriver… Dashain et Tihar… la fête continue Rire

 




maple syrup, bears and land... |
Meli et Melo au Japon |
Un été au Portugal... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nouvelle-Zélande 2011
| Notre voyage en Thailande
| Rom et Chipo chez les grizzlis